Fabriquer un jeux de type Qwirkle ©

Qwirkle© auto-construitQwirkle est un jeu de société pour deux à quatre joueurs, qui se joue avec des jetons carrés (tuiles). Ce jeu de société a été créé par MindWare, celui-ci partage quelques similitudes avec le Rummikub et le Scrabble. (source)

Très simple à construire soit même. Le jeux comporte 108 pièces (3 fois 36 pièces différentes). Le matériel nécessaire :

  • Planche de bois fine ou du carton épais : personnellement j’ai trouvé une planche qu’on place dans le fond des meubles pour répartir la force et éviter qu’il ne fasse trapèze… Dans mon cas j’ai découpé 108 carrés de 25mm ;
  • De la peinture pour faire 6 couleurs différentes ;
  • Cutter, papier épais : pour faire les pochoirs de la forme que vous souhaitez (6 différentes) ;
  • Du tissus pour faire un petit sac de pioche joli (bonus) ;

Vois trouverez les règles du jeu ici ou et même des explications vidéo.

Il faut quand même bien prévoir 2 belles après-midi de travail pour arriver à tout découper, poncer, peindre, coudre. Pour les fainéants vous pouvez toujours vous l’acheter pour ~25$ chez l’éditeur Mindware  ou dans le magasin de jeux proche de chez vous.

4 thoughts on “Fabriquer un jeux de type Qwirkle ©”

    1. J’ai supposé que le nom Qwirkle devait être protégé. Dans certaine zone du monde, il doit aussi être illégal de découper des bout de bois et de jouer avec d’une certaine façon si quelqu’un à déposer un brevet/copyright sur la façon de jouer avec ces bout de bois. Cet interdit ne me semble pas légitime.

      Si tu peux m’éclairer sur le droit en terme de propriété intellectuelle des jeux en France ça serait intéressant.

  1. En termes de droits, la loi française est en effet assez pauvre pour protéger les créations ludiques comme elle peut le faire pour les autres œuvres culturelles (livres, films, etc.).
    En l’occurrence, c’est plus une question d’éthique par rapport à l’auteure du jeu que vraiment de légalité, mais bon, ça m’a amusé, c’est tout. 😉

    1. Merci pour ces éclaircissements.

      J’entends bien, ce qui semble être un besoin de reconnaissance vis-à-vis de l’auteur. J’ai donc modifié mon article en ajoutant un lien vers le site de l’éditeur pour l’achat du jeu.

      Personnellement je me positionne plutôt pour la liberté intellectuelle, en opposition à la propriété qui me semble privatrice de liberté, toutes œuvres confondues. Je te dis cela pour te signifier que la notion d’étique est très personnel (je te suggère d’ailleurs une vidéo de Doxa à ce sujet). Avec mon éthique, si j’invente un jeu, je le placerai sous licence libre (copyleft) comme le reste de ce que je crée/partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *