Horde upgrade (avec pear standalone)

Cet article fait suite à l’article sur l’installation de Horde en standalone via pear.

Pour faire un upgrade d’horde on lance deux commande :

/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf channel-update pecl.php.net
/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf upgrade-all

Ensuite on va prendre un thé.

L’upgrade écrase le .htaccess où nous avions indiqué l’emplacement de nos libs pear. Il faut donc le re-éditer /var/www/horde/.htaccess

[...]
# Spécifie l'emplacement de pear
php_value include_path /var/www/horde/pear/php
SetEnv PHP_PEAR_SYSCONF_DIR /var/www/horde

Ensuite il faut se connecter à horde en admin (http://horde.chezvous.com/admin/config) et lancer la mise à jours des configurations et des schémas de bases (suivre la procédure à l’écran, c’est du clic clic…).

Si tout c’est bien passé vous devriez avoir un panel d’admin dans ce goût là :

Terminé !

[ispconfig] Managesieve (dovecot) & Horde

sieve.infoDes dires de Wikipedia : « Sieve est un langage de filtrage du courrier électronique. Il est normalisé dans le RFC 5228. Sieve permet de filtrer sur les en-têtes d’un message qui suit le format du RFC 5322, c’est-à-dire un message Internet typique.  »

Sieve c’est très pratique car le filtrage du courrier est effectué au niveau du serveur dès la réception de l’email. Ce qui est presque indispensable quand on utilise plusieurs clients de messagerie (web &/ou desktop). Je vais donc utiliser Managesieve (qui est la partie serveur du protocole) pour Dovecot (projet Pigeonhole).

Actuellement le panel ISPconfig me permet d’éditer les filtres Sieve mais n’utilise pas Managesieve. ISPconfig stock en base (table mail_user_filter) et écrase le fichier à chaque modification.

Je ne souhaite plus passer par ISPconfig pour modifier mes filtres, mais directement par Horde (via Ingo) ou Roundcube (plugin) ou encore par thunderbird (plugin) selon mes besoins.

Installation de Managesieve

Rien de plus simple :

aptitude install dovecot-managesieved

Modifier le fichier /etc/dovecot/dovecot.conf :

< protocols = imap
> protocols = imap sieve

Puis redémarrer le service, le port 4190 doit ensuite être à l’écoute :

$ service dovecot restart
$ netstat -pnat | grep 4190
tcp        0      0 0.0.0.0:4190            0.0.0.0:*               LISTEN      11111/dovecot

Horde (ingo) & Sieve

Il vous suffit de modifier le fichier ingo/config/backends.php de votre instance horde de la façon suivante :

[...]
/* IMAP Example */
$backends['imap'] = array(
    // ENABLED by default
<    'disabled' => false,
>    'disabled' => true,
    'transport' => array(
        Ingo::RULE_ALL => array(
            'driver' => 'null',
            'params' => array(),
        ),
    ),
[...]
$backends['sieve'] = array(
    // Disabled by default
<    'disabled' => true,
>    'disabled' => false,
    'transport' => array(
        Ingo::RULE_ALL => array(
            'driver' => 'timsieved',
            'params' => array(
                // Hostname of the timsieved server
                'hostspec' => 'localhost',
                // Login type of the server
                'logintype' => 'PLAIN',
                // Enable/disable TLS encryption
                'usetls' => false,
                // Port number of the timsieved server
                'port' => 4190,
                // Name of the sieve script
<                'scriptname' => 'ingo',
>                'scriptname' => 'filtres',
                // Enable debugging. The sieve protocol communication is logged
[...]

Ne faites (peut être) pas ça chez vous

En effet ça ne s’avère pas être forcément la meilleure des solutions :

  • Il n’est apparemment pas possible d’importer des scripts existants.
  • Plus embêtant il s’avère que Horde fonctionne presque de la même façon qu’ISPconfig. A savoir qu’il stock en base les filtres et écrase le script sieve (via managesieve quand même) Ce qui me condamne à n’utilise qu’une interface (horde) pour modifier mes filtres :’-(

Bon je m’en contente, il est toujours plus agréable de modifier ses filtres via son webmail (horde) que via le panel ISPconfig.

Horde webmail/groupware installation standalone via pear

horde_impHorde c’est LE webmail/calendrier/note/tâche/signets que je trouve le plus a même de remplacer les services traditionnels cloudé (google & co)

Horde s’installe maintenant facilement grâce à Pear. C’est pratique à l’installation mais pas forcément pratique pour la maintenance (surtout en cas de mutualisation) Je vais expliquer ici comment l’installer de façon « standelone » (non dépendante)

Note : la configuration d’apache ne sera pas traitée ici, je fais pointer le DocumentRoot dans /var/www/horde

Commencer par créer un environnement pear pour votre instance horde :

pear config-create /var/www/horde /var/www/horde/pear.conf
pear -c /var/www/horde/pear.conf install pear

Installation de Horde

Maintenant que nous avons notre environnement pear il ne reste plus qu’à l’utiliser :

/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf channel-discover pear.horde.org
/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf  install horde/horde_role
/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf run-scripts horde/horde_role
# Question : Filesystem location for the base Horde application :
# Répondre : /var/www/horde
/var/www/horde/pear/pear -c /var/www/horde/pear.conf  install -a horde/webmail

Il faut ensuite éditer le /var/www/horde/.htaccess

Note : Attention ce fichier .htaccess sera écrasé à chaque mise à jour de Horde.

# Protection du pear.conf si celui-ci est accessible en http
<Files pear.conf>
order deny,allow
deny from all
</Files>
# Spécifie l'emplacement de pear
php_value include_path /var/www/horde/pear/php
SetEnv PHP_PEAR_SYSCONF_DIR /var/www/horde

Protéger aussi votre répertoire pear si celui-ci est accessible en http (/var/www/horde/pear/.htaccess)  :

order deny,allow
deny from all

Ensuite, il vous faut configurer correctement votre service http et rendez-vous sur la page de horde. Personnellement, à ce stade, je n’ai configuré que la partie SQL. Il vous suffit de suivre les indications pour mettre à jour les configurations et les schémas de bases (c’est du clique clique je vous laisse vous en dépatouiller…)

J’ai modifié une préférence par défaut, c’est l’option qui dit d’utiliser la corbeille et non de marquer les messages tels que supprimés :

# [..]
$_prefs['use_trash'] = array(
'value' => 1,
'type' => 'checkbox',
# [..]

Dans la configuration globale j’ai précisé le nom du compte administrateur et le chemin vers imagemagick :

$conf['auth']['admins'] = array('david')
# [...]
$conf['image']['convert'] = '/usr/bin/convert';
$conf['image']['identify'] = '/usr/bin/identify';
$conf['image']['driver'] = 'Im';

Problèmes rencontrés

Erreur : User is not authorized for imp

A la connexion sur le portail horde, IMP (qui est le client IMAP) ne se connectait pas. le message d’erreur était : User is not authorized for imp

< $conf['auth']['driver'] = 'auto';
---
> $conf['auth']['params']['app'] = 'imp';
> $conf['auth']['driver'] = 'application';

Envoi de pièce jointe : unable to open VFS file

A l’expédition d’un message avec pièce jointe j’ai eu l’erreur « unable to open VFS file« , pour résoudre ce problème il faut modifier la configuration d’IMP :

< $conf['compose']['link_attachments_notify'] = true;
< $conf['compose']['link_attach_threshold'] = 5242880;
< $conf['compose']['link_attach_size_limit'] = 0;
< $conf['compose']['link_attachments'] = true;
---
> $conf['compose']['link_attachments'] = false;