pongSmtp.pl – Tester le bon fonctionnement de votre serveur mail

J’ai mis en place un bébé service pour tester du bon fonctionnement d’un serveur SMTP. En gros vous envoyer un email à ping [arobase] zici [point] fr (en l’occurrence) et vous recevrez en retour un email « pong » avec les entêtes du message reçu par le serveur.

Le mettre en place à la maison

Pré-requis : Perl & un serveur smtp configuré (pour moi c’est Postfix)

Ensuite 4 commandes et c’est réglé :

$ mkdir /opt/pongsmtp
$ git clone http://forge.zici.fr/source/vrac.git
$ cd vrac
$ # Sinon le code est ici : https://forge.zici.fr/source/vrac/browse/master/pongSmtp.pl
$ cp pongSmtp.pl /opt/pongsmtp
$ echo "ping: \"| perl /opt/pongsmtp/pongSmtp.pl\"" >> /etc/aliases
$ newaliases

Note : Si vous mettez en place ce script n’hésitez pas à m’en faire part. Une petite liste de « ping@dom1.com, ping@dom2.com…. » peut être intéressante…

Rien de plus à ajouter… si vous voyez des améliorations n’hésite pas !

[rkhunter] Warning The file properties have changed

Rkhunter sert à détecter les rootkits, portes dérobées et exploits. Il se base en partie sur les Inodes des exécutables. Après avoir fait des aptitude safe-upgrade. vos exécutables changent…  Il faut donc en avertir Rkhunter…

Après mon premier upgrade j’ai reçu le mail suivant :

Warning: The file properties have changed:
File: /bin/bash
Current inode: 21372580 Stored inode: 44044163

Warning: The file properties have changed:
File: /usr/sbin/cron
Current inode: 25046249    Stored inode: 44305975
[...]

Il faut donc mettre la base Rkhunter à jour avec les nouveaux inodes.

Méthode manuel :

Lancer les commandes suivantes :

$ rkhunter --update
$ rkhunter --propupd

Méthode automatique

Si comme moi, vous êtes un chouilla fainéant créer le script /etc/apt/apt.conf.d/98-rkhunter avec le contenu suivant :

$ cat /etc/apt/apt.conf.d/98-rkhunter 
DPkg::Post-Invoke {
    "rkhunter --update;"
    "rkhunter --propupd";
};

Ainsi la base Rkhunter sera remis à jour à chaque fois que vous utiliserez apt/aptitude.

Astuce trouvé sur le forum debian-fr.org

Script de sauvegarde Mysql par base « mysql_dump.sh »

EDIT – 13/05/2013 : v0.3 du script avec prise en compte des suggestions d’améliorations de David M + Trap

EDIT – 06/12/2012 : v0.2 du script avec prise en compte des commentaires de l’article

Un énième script de sauvegarde à plat de bases Mysql sur internet. Celui-ci crée un fichier texte (.sql) par base et compresse le tout ensuite.

J’utilise ce script depuis plus de 3 ans, ça tourne bien et surtout ça dépanne bien !

Attention : ce script est à coupler avec un système de sauvegarde complet et distant…

Préparation

Il faut créer un utilisateur Mysql (appelé dump) avec des droits restreints en lecture sur toutes les bases :

$ mysql -u root -p -e "CREATE USER 'dump'@'localhost' IDENTIFIED BY 'LEMOTDEPASSE';"
$ mysql -u root -p -e "GRANT SELECT , SHOW DATABASES , LOCK TABLES , SHOW VIEW ON * . * TO 'dump'@'localhost' IDENTIFIED BY 'LEMOTDEPASSE' WITH MAX_QUERIES_PER_HOUR 0 MAX_CONNECTIONS_PER_HOUR 0 MAX_UPDATES_PER_HOUR 0 MAX_USER_CONNECTIONS 0 ;"

Le script

Copier le contenu du script dans un fichier mysql_dump.sh puis faite un chmod +x mysql_dump.sh afin de le rendre exécutable. Ajouter ensuite ce script dans vos tâches crons pour qu’il s’exécute toutes les nuits (par exemple).

Note : les remarques sont les bienvenus…

#!/bin/bash 

# Inspiré d'un script trouvé sur phpnews.fr (plus en ligne)
# Version 0.3 13/05/2013

# Script sous licence BEERWARE

set -eu

## Paramètres
USER='dump'
PASS='LEMOTDEPASSE' 
# Répertoire de stockage des sauvegardes
DATADIR="/var/backups/mysql"
# Répertoire de travail (création/compression)
DATATMP=$DATADIR
# Nom du dump
DATANAME="dump_$(date +%d.%m.%y@%Hh%M)"
# Compression
COMPRESSIONCMD="tar -czf" 
COMPRESSIONEXT=".tar.gz"
# Rétention / rotation des sauvegardes
RETENTION=30
# Exclure des bases
EXCLUSIONS='(information_schema|performance_schema)'
# Email pour les erreurs (0 pour désactiver
EMAIL=0
# Log d'erreur
exec 2> ${DATATMP}/error.log

## Début du script

ionice -c3 -p$ &>/dev/null
renice -n 19 -p $ &>/dev/null

function cleanup {
    if [ "`stat --format %s ${DATATMP}/error.log`" != "0" ] && [ "$EMAIL" != "0" ] ; then
        cat ${DATATMP}/error.log | mail -s "Backup MySQL $DATANAME - Log error" ${EMAIL}
    fi
}
trap cleanup EXIT

# On crée sur le disque un répertoire temporaire
mkdir -p ${DATATMP}/${DATANAME}

# On place dans un tableau le nom de toutes les bases de données du serveur 
databases="$(mysql -u $USER -p$PASS -Bse 'show databases' | grep -v -E $EXCLUSIONS)"

# Pour chacune des bases de données trouvées ... 
for database in ${databases[@]} 
do
    echo "dump : $database"
    mysqldump -u $USER -p$PASS --quick --add-locks --lock-tables --extended-insert $database  > ${DATATMP}/${DATANAME}/${database}.sql
done 

# On tar tous
cd ${DATATMP}
${COMPRESSIONCMD} ${DATANAME}${COMPRESSIONEXT} ${DATANAME}/
chmod 600 ${DATANAME}${COMPRESSIONEXT}

# On le déplace dans le répertoire
if [ "$DATATMP" != "$DATADIR" ] ; then
    mv ${DATANAME}${COMPRESSIONEXT} ${DATADIR}
fi

# Lien symbolique sur la dernier version
cd ${DATADIR}
set +eu
unlink last${COMPRESSIONEXT}
set -eu
ln ${DATANAME}${COMPRESSIONEXT} last${COMPRESSIONEXT}

# On supprime le répertoire temporaire 
rm -rf ${DATATMP}/${DATANAME}

echo "Suppression des vieux backup : "
find ${DATADIR} -name "*${COMPRESSIONEXT}" -mtime +${RETENTION} -print -exec rm {} \;

Et voici l’antidote (la restauration)

#!/bin/bash 

# Script sous licence BEERWARE

set -eu

## Paramètres mysql
USER='root'
PASS='xxxxxxxxxx' 
# Répertoire de stockage des sauvegardes (contient des fichier *.sql )
DATADIR="/tmp/dump_11.10.19@02h02"

## Début du script
ionice -c3 -p$$ &>/dev/null
renice -n 19 -p $$ &>/dev/null

dbfiles=`find ${DATADIR} -name "*.sql"`
for dbfile in $dbfiles; do
    db=`echo ${dbfile##*/} | cut -d'.' -f1`
    echo "Restauration de la base : $db avec le fichier $dbfile"
    mysql -u $USER -p$PASS $db < $dbfile
done 

emailPoubelle.php – script libre d’email jetable

Ayant un serveur & des noms de domaines, j’utilise pour chaque site où je m’inscrit une adresse email spécifique. Je fonctionnais jusqu’à présent en catch-all (*@mercereau.info -> MonEm@il) mais c’est quand même le meilleur moyen de prendre du SPAM. Du coup j’ai fais une mini interface en PHP pour créer des alias facilement (des emails poubelles) & j’ai évidemment publier les sources ! (A installer sans modération)

Présentation

emailPoubelle.php est donc une page qu’il faut typiquement inclure dans votre site.

Le script dépend de Postfix & de la lib pear Net_DNS2.

Installation

Installation des dépendances :

srv:~$ pear install Net_DNS2

Télécharger & décompresser les sources :

srv:~$ mkdir -p /www/emailPoubelle/postfix
srv:~$ cd /tmp
srv:~$ wget -O emailPoubelle.zip http://forge.zici.fr/p/emailpoubelle-php/source/download/master/
srv:~$ unzip emailPoubelle.zip
srv:~$ cp emailpoubelle-php-master/* /www/emailPoubelle

Configurer Postfix :

srv:~$ vi /etc/postfix/main.cf
[...]
virtual_alias_maps = hash:/www/emailPoubelle/postfix/virtual
srv:~$ touch /www/emailPoubelle/postfix/virtual
srv:~$ /usr/sbin/postmap /www/emailPoubelle/postfix/virtual
srv:~$ chown www-data /www/emailPoubelle/postfix/virtual
srv:~$ chown www-data /www/emailPoubelle/postfix/virtual.db

N’hésitez pas à me faire des retours, le modifier, le partager…. bref pleins de trucs en « er »!

La pluralité est une force !

[Web-Dynamic-Dnsupdate] Administrer vos zones DNS sans base de données

Présentation

Je voulais vous présenter le projet Web-Dynamic-Dnsupdate qui est une interface web d’administration DNS sans base de donné basé sur la lib pear Net_DNS2

Mon entreprise l’utilise et m’a permis de contribuer au projet (migration vers la lib Net_DNS2 car la lib Net_DNS est obsolète)

Voir la démo :

Les points forts :

  1. C’est très pratique pour avoir un zone toujours à jour (c’est souvent le problème des interfaces avec bases de données) ;
  2. Vous ne risquez pas de planter votre zone à cause d’une erreur de syntaxe. Le protocole ce charge de valider votre syntaxe ;
  3. Le projet a été conçu avec des GET afin qu’il soit possible de l’exploiter en ligne de commande / dans un script (exemple :
    lynx --auth login:motDePasse http://dns.exemple.com/dnsupdate.php?todo=recordAdd&rr=exemple.testdom2.com.+10800+IN+CNAME+exemple.com&domain=testdom2.com 
  4. Beaucoup de type d’enregistrements supportés :
    • Par le Wizard : A AAAA CNAME NS MX TXT PTR SPF
    • Sans Wizard : A NS CNAME SOA WKS PTR HINFO MX TXT RP AFSDB X25 ISDN RT NSAP SIG KEY PX AAAA LOC EID NIMLOC SRV ATMA NAPTR KX CERT DNAME OPT APL DS SSHFP IPSECKEY RRSIG NSEC DNSKEY DHCID NSEC3 NSEC3PARAM HIP TALINK CDS SPF TKEY TSIG URI CAA TA DLV

Les manques :

  1. Projet jeune ;
  2. Il n’est pas possible de créer des zones via l’interface ;

Autoriser l’update dans bind9

Deux petites lignes sont à indiquer dans les zones que vous souhaitez laisser mettre à jour via l’interface :

...
zone "testdom2.com" {
    type master;
    allow-transfer { 192.168.2.158;};
    allow-update { 192.168.2.158; };
    file "/var/lib/bind/testdom2.com/zone";
};
...

ISPconfig Postfix & Dovecot : unknown user

Après une installation de ISPconfig avec Dovecot sur une Debian j’ai eu un problème de réception d’email :

May 31 21:40:05 popof postfix/local[16076]: 94C832A028C8: to=<xxxxxxxxxxxxxxx>, orig_to=<xxxxxxxxxxxxxxxxxx>, relay=local, delay=2.3, delays=0.04/0.01/0/2.2, dsn=5.1.1, status=bounced (unknown user: "david")

La solution est de modifier le fichier dovecot-sql.conf comme ceci :

125,126c125
> user_query = SELECT email as user, maildir as home, CONCAT('maildir:', maildir, '/Maildir') as mail, uid, gid, CONCAT('*:storage=', quota, 'B') AS quota_rule, CONCAT(maildir, '/.sieve') as sieve FROM mail_user WHERE login = '%u' AND disable%Ls = 'n'
---
< #user_query = SELECT email as user, maildir as home, CONCAT('maildir:', maildir, '/Maildir') as mail, uid, gid, CONCAT('*:storage=', quota, 'B') AS quota_rule, CONCAT(maildir, '/.sieve') as sieve FROM mail_user WHERE login = '%u' AND disable%Ls = 'n'
< user_query = SELECT email as user, maildir as home, CONCAT('maildir:', maildir, '/Maildir') as mail, uid, gid, CONCAT('*:storage=', quota, 'B') AS quota_rule, CONCAT(maildir, '/.sieve') as sieve FROM mail_user WHERE login = '%u' OR email = '%u' AND disable%Ls = 'n'

La solution a été trouvé ici : http://www.howtoforge.com/forums/showthread.php?t=56499&page=2