RaspberryPi & Raspbian en lecture seul (ReadOnly) pour préserver la carte SD

Le Raspberry Pi, est un mini ordinateur qui consomme très peu d’énergie. Il n’y a pas de disque dur mécanique, le système se trouve sur une carte SD.  L’avantage c’est que ça consomme moins d’énergie mais la carte SD à l’inconvénient de s’abîmer très rapidement quand il y a beaucoup de lecture/écriture (et sa durée de vie n’en ai que moindre). J’ai donc passé mon Raspberry Pi sous Raspbian (une Debian pré-packagé pour Raspberry) et mis en place un système en lecture seul. Il s’agit ici d’une installation type serveur sans interface graphique.

Installation de Raspbian (sans écran sur le Raspberry) avec connexion Wifi

Vue que je n’ai pas d’écran pour installer mon Raspberry, j’ai mis la carte SD dans mon ordinateur portable pour l’installation. Après le téléchargement de « Raspbien lite » sur le site officiel : http://www.raspbian.org. Il suffit d’utiliser la commande dd pour installer l’image :

david@portabuntu:~/Téléchargements$ unip raspbian_lite_latest.zip
david@portabuntu:~/Téléchargements$ sudo dd bs=4M if=2016-05-10-raspbian-jessie-lite.img of=/dev/sdc
330+1 enregistrements lus
330+1 enregistrements écrits
1386217472 octets (1,4 GB) copiés, 86,4596 s, 16,0 MB/s

Attention : remplacer /dev/sdc par le périphérique de votre carte SD ! (/dev/sdb, /dev/mmcblk0… un « sudo fdisk  -l » pourra vous en dire plus)

Éjecter la carte SD et remettez là, vous devriez avoir plusieurs partition sur la carte SD :

  • #1 : FAT32 (partition de boot)
  • #2 : ext3 (système)

Utilisation de gparted pour agrandir l’espace disque de la partition système :

Attention : cet article est vieux, préféré celui-ci pour la partie wifi : https://www.inpact-hardware.com/article/270/100830-comment-installer-simplement-raspberry-pi-sous-raspbian-avec-ssh-et-wi-fi-sans-ecran

On va maintenant préparer la connexion Wifi pour pouvoir l’attaquer en SSH :

sudo mkdir /mnt/sd-sys
sudo mount /dev/sdc2 /mnt/sd-sys # (la partition ext3)
sudo vi /mnt/sd-sys/etc/network/interfaces

L’édition de se fichier interface qui gère les cartes réseaux :

< iface wlan0 inet manual
< wpa-conf /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf
---
> auto wlan0
> iface wlan0 inet static
> address 192.168.1.2
> netmask 255.255.255.0
> gateway 192.168.1.1
> wpa-ssid "VOTRE SSID WIFI"
> wpa-psk "VOTRE CLEF WAP PSK"

On spécifie le serveur DNS en modifiant le fichier /mnt/sd-sys/etc/network/interfaces

< #name_servers=127.0.0.1
---
> name_servers=192.168.1.1

Bien sûr il faut mette des IP’s de votre réseau…

On éjecte la carte :

david@portabuntu:~$ sudo umount /dev/sdc2 
david@portabuntu:~$ sudo eject /dev/sdc

On met la carte SD dans le Raspberry et on l’allume, on partiente que la connexion au Wifi soit faite et on test la connexion ssh :

david@portabuntu:~$ ssh pi@192.168.1.2 
The authenticity of host '192.168.1.2 (192.168.1.2)' can't be established.
ECDSA key fingerprint is fe:ed:f6:fe:e5:ea:28:bb:ad:6d:0c:2e:8f:b1:2c:5b.
Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes
Warning: Permanently added '192.168.1.2' (ECDSA) to the list of known hosts.
pi@192.168.1.2's password: 

The programs included with the Debian GNU/Linux system are free software;
the exact distribution terms for each program are described in the
individual files in /usr/share/doc/*/copyright.

Debian GNU/Linux comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY, to the extent
permitted by applicable law.
pi@raspberrypi:~ $ 

ça fonctionne !!!!

Passage du système en ReadOnly

Je me suis bien aidé des différents sites suivant :

Le reste des commandes va s’effectuer avec les droits root :

pi@raspberrypi:~ $ sudo -i
root@raspberrypi:~#

Il va falloir minimiser les programmes qui écrivent sur le FileSystème. On commence par désactiver la SWAP :

dphys-swapfile swapoff
dphys-swapfile uninstall
update-rc.d dphys-swapfile disable

Et on fait du ménage :

apt-get remove --purge logrotate dbus dphys-swapfile  fake-hwclock

Sauf si vous utilisez le DHCP, dans ce cas il faudra ajouter des choses pour que ça fonctionne en RO (« ln -s /tmp /var/lib/dhcp » par exemple…) sinon on supprime aussi le client DHCP :

aptitude purge isc-dhcp-client  dhcpcd5  isc-dhcp-common

On met l’horloge sur le bon fuseau horaire (Europe/Paris pour moi) :

rm /etc/localtime
ln -s /usr/share/zoneinfo/Europe/Paris /etc/localtime 

On remplace le « log manager » rsyslogd par busybox one qui fonctionne en RAM et on en FS :

apt-get install busybox-syslogd; dpkg --purge rsyslog

Pour lire les logs il faut utiliser la commande logread (logread -f correspond à un tail -f sur le syslog)

Encore un peu de ménage au démarrage :

systemctl disable bootlogs
systemctl disable sudo # Si vous n'utilisez pas sudo
systemctl disable alsa-utils # Si vous n'utilisez pas le son
systemctl disable console-setup
systemctl disable fake-hwclock # Certainement déjà absent à ce stade

A ce stade je conseil d’installer les petits outils indispensables

On désactive le bash_history soit en supprimant complètement le fichier

history -c
rm ~/.bash_history -rf
export HISTFILESIZE=0
unset HISTFILE
echo "HISTFILESIZE=0" >> ~/.bashrc

Soit en le déplaçant dans /tmp. Il sera remis à 0 à chaque reboot mais fonctionnera en read only.

+ HISTFILE="/tmp/${USER}_bash_history"

Avant de mettre le système en read only on va faire deux alias pour switcher du mode read-only on mode read-write facilement. Ajouter dans bashrc commun : /etc/bash.bashrc :

# Fonction pour connaître le mode en cours
fs_mode=$(mount | sed -n -e "s/^.* on \/ .*(\(r[w|o]\).*/\1/p")
# alias ro/rw pour passer de l'un à l'autre
alias ro='mount -o remount,ro / ; fs_mode=$(mount | sed -n -e "s/^.* on \/ .*(\(r[w|o]\).*/\1/p")'
alias rw='mount -o remount,rw / ; fs_mode=$(mount | sed -n -e "s/^.* on \/ .*(\(r[w|o]\).*/\1/p")'
# Modification du prompt pour afficher le mode en cours
export PS1='\[\033[01;32m\]\u@\h${fs_mode:+($fs_mode)}\[\033[00m\]:\[\033[01;34m\]\w\[\033[00m\]\$ '

Aller hop, on passe au chose sérieuse, on modifie le /etc/fstab :

< /dev/mmcblk0p1  /boot           vfat    defaults          0       2
< /dev/mmcblk0p2  /               ext4    defaults,noatime  0       1
---
> /dev/mmcblk0p1  /boot           vfat    defaults,ro          0       2
> /dev/mmcblk0p2  /               ext4    defaults,noatime,ro  0       1
> tmpfs	/var/log	tmpfs	nodev,nosuid	0	0
> tmpfs	/var/tmp	tmpfs	nodev,nosuid	0	0
> tmpfs	/tmp	tmpfs	nodev,nosuid	0	0

Puis le fichier /boot/cmdline.txt :

< dwc_otg.lpm_enable=0 console=serial0,115200 console=tty1 root=/dev/mmcblk0p2 rootfstype=ext4 elevator=deadline fsck.repair=yes rootwait
---
> dwc_otg.lpm_enable=0 console=serial0,115200 console=tty1 root=/dev/mmcblk0p2 rootfstype=ext4 elevator=deadline fsck.repair=yes rootwait noswap ro

Après un reboot on peut tester :

root@raspberrypi(ro):~# touch /root/testEcriture
touch: cannot touch ‘/root/testEcriture’: Read-only file system
root@raspberrypi(ro):~# rw
root@raspberrypi(rw):~# touch /root/testEcriture
root@raspberrypi(rw):~# rm /root/testEcriture
root@raspberrypi(rw):~# ro
root@raspberrypi(ro):~#

ça fonctionne !

Le petit plus du chef, un petit script ~/.bash_logout pour ne pas oublier de remettre le FS en read only après avoir travaillé dessus…

#!/bin/bash
if [ "$fs_mode" != "ro" ]; then
	read -p "Le FS est en lecture/écriture, ne voudriez vous pas le basculer en lecture seul ? [O/n] " 
	if [[ ! $REPLY =~ ^[Nn]$ ]]
	then
		echo "Bascule en Read/Only"
		ro
	else
		echo "Ok on fait rien tant pi... Mais n'oublie pas que ça use la carte SD :-/"
	fi
fi

4 réflexions au sujet de « RaspberryPi & Raspbian en lecture seul (ReadOnly) pour préserver la carte SD »

  1. Merci pour le tuto, mais y marche pas avec mon PI:
    Ma config:
    Raspberry PI3b, Raspbian jessie 23.9.2016.

    L’étape « On fait du ménage » me laisse sur un écran noir (après un certain temps de « moulinage »).
    Je retrouve une console grâce à un truc du genre Ctrl+Alt+F2.
    startx (en qwerty) mais le LXDE sur lequel je me retrouve semble être celui de Debian de base (fond d’écran différent, barre ne bas…).
    Raspberry configuration (via menus) refuse de démarrer: car config modifiée et l’utilisateur n’a pas « pi ».

    J’ai regravée ma SD, mais en plus de pas arrivée au « ReadOnly », j’arrive à pas déactiver le DHCP (désactivée sur ma box, IP&DNS manuel sur mes 2 PCs GNU/Linux+1 terminal android).

    1. Oulà attention ce tuto est fait pour « Raspbien lite » (sans interface graphique). Il ne prends donc pas en compte toutes les couches X pouvant exister sur Raspbien avec LXDE désolé !

  2. Salut,

    Merci pour ton tuto qui m’a bien aidé!

     

    Pour le DHCP j’ai fais:

    ln -s /tmp /var/lib/dhcp

    cp /etc/resolv.conf /tmp/resolv.conf

    ln -s /tmp/resolv.conf /etc/resolv.conf

    Pour le home:

    tmpfs /home/pi tmpfs defaults,noatime,mode=0777 0 0

    J’ai désactivé l’option concernant X11 dans /etc/ssh/sshd_config

    Voila Voila tout marche Parfaitement!

     

  3. Super tuto !

    Par contre pour ma part, j’ai du spécifier le chemin de montage dans /etc/bash.bashrc :

    alias ro=’mount -o remount,ro /dev/mmcblk0p2 / ; fs_mode=$(mount$
    alias rw=’mount -o remount,rw /dev/mmcblk0p2 / ; fs_mode=$(mount$

     

    Faire un « source /etc/bash.bashrc » pour recharger le fichier et voila, on peut utiliser ro et rw.

    De plus, impossible d’utiliser ces alias avec sudo. Pour pallier a cela, il faut ajouter la ligne :

    « alias sudo=’sudo ‘ »

    dans ~/.bashrc

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.