Cuisine Ikémoi

Et oui, parce que construire en rond c’est bien, c’est beau, c’est pertinent (j’en parle ici), mais si tu veux optimiser un peu l’espace, faut faire ses meubles soi-même…. Soit ! Une partie importante dans ma maison c’est la cuisine, c’est donc parti pour sa conception.

Pour faciliter le travail, je me suis dit que j’allais la faire en panneaux de bois. J’ai trouvé dans un magasin de destockage des panneaux (2 feuilles de contreplaqué avec au milieu du massif) à 35€ le panneau de 15mm, 120cm x 250cm (c’est 2 fois moins cher que « neuf » pour du peuplier, à épaisseur égale). J’ai tout fait avec ces panneaux (9 au total soit 315€ + 2 plaques de médium pour les fonds de meubles, 2 chutes de plan de travail à 15€ pièce). A ça s’ajoutent 4 coulisses à tiroir {~7€ pièce) , un vérin à 10€, quelques charnières (mais une bonne partie de récup’) et des vis… ça monte peut être à 370€ mais pas plus… Pour une cuisine sur mesure, c’est honnête, par contre c’est au moins 1 mois de travail (peu d’angles droits…).

Le dessin théorique

Les placards suspendus sont fixés sur des poteaux. Si on veut les fixer au mur, il faut avoir prévu des montants de bois noyés dans l’enduit terre, ce que je n’ai pas fait…

C’est parti pour le meuble de gauche :

Et meuble du bas à droite :

Les meubles suspendus :

Les tiroirs :

Le tourniquet de l’angle, je n’en suis que moyennement satisfait donc je ne détaille pas trop (avec le poids, ça ne tourne pas bien…). Faudrait faire une V2 mais voici la V1 :

Petit plus : un placard égouttoir à vaisselle (apparemment, ça serait Finlandais). Un placard égouttoir, c’est fait pour ranger sa vaisselle non essuyée et qu’elle continue de sécher « rangée », du coup il n’y a rien à traîner sur le bord de l’évier + rien à re-ranger quand c’est sec (ce que je n’arrive pas à m’astreindre à faire, donc l’égouttoir est toujours plein au bord de l’évier). Ce placard est étanche grâce aux chutes d’EPDM de la toiture, il y a une pente et une évacuation des eaux vers les eaux usées.

Je me suis amusé aussi à intégrer un compost dans le plan de travail. Ce qui fait que quand on coupe les légumes sur celui-ci il n’y a plus qu’à les pousser dans le trou prévu à cet effet. J’ai pris une chute de PVC avec un bouchon (pour pouvoir ouvrir de part en part et rincer) qui se glisse dans un trou sur le plan de travail… rien de plus.

L’heure des finitions… :

  • La crédence en contre plaqué marine peinte avec une peinture maison (vin, œuf, lait et pigments…) puis cirée pour rendre la peinture lessivable.
  • Les poignées sont faites avec des chutes de tripli que je suis venu défoncé sur un bord.

Et voilà le résultat :

Je n’avais pas de machine de menuisier (scie sur table ou autre). J’ai tout fait à la scie circulaire + règle et défonceuse. Du coup, j’ai mis beaucoup de temps et les découpes ne sont pas toutes parfaites… Mais je suis quand même content du résultat !

6 réflexions au sujet de « Cuisine Ikémoi »

  1. Salut David,
    J’adore le trou à compost, figure toi que j’avais dessiné ça pour la cuisine de la tiny, mais qui fonctionne différemment, mon récipient amovible est contenu dans le tiroir en dessus du plan de travail, et quand on a fini la découpe de la légumerie, on tire le tiroir, on pousse les épluchures, et on referme le tiroir. Bien sûr, il faut régler la question du jus de tomate qui coule !
    J’ai hâte d’être à cette glorieuse étape du chantier!
    Bref, ayant vu votre cuisine en vrai, j’en profite pour te féliciter par internet, c’est toujours plus classieux.
    A+

    1. Merci David, c’est vrai que c’est classieux 🙂

      Ma solution n’est que partiellement « jus de tomate freindly ». J’ai mis un morceau d’EPDM autour du rond mais j’ai pas blindé de mastic donc ça peut facilement dégouliné sous l’EPDM… Pas simple l’histoire…

      Au vu de ce que tu écris ça m’a donné l’idée d’une V2 peut être plus pratique. Un récipient amovible qui se trouve juste sous le plan de travail dans un tiroir, du coup en fait il n’y as besoin que d’un trou dans le plan de travail qui donne vers le tiroir du dessous et de trouver un récipient à la bonne hauteur et plus large que le trou. ça ferait un truc jus de tomate freindly et pas trop chian à faire, assez pratique aussi je pense… (combo de nos 2 idée – faut qu’on monte une boîte… une boîte à idée juste :-p )

      Des bisous !

  2. Bonjour,
    Bravo pour la cuisine sur mesure. J’aime beaucoup le trou à composte ! Au sujet de la crédence, vous dites qu’elle est peinte, c’est un pochoir ou bien je n’ai pas compris et ce n’est pas la partie avec les graphismes type carreaux de ciment ?
    J’ai lu et relu votre « blog », bravo pour ce projet et sa réalisation.
     
    Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.