Gestion de l’eau dans la yourte

Le parti pris dès l’installation pour l’eau dans la yourte est : pas d’eau courante. Pour une raison simple, c’est que quand j’ai accès à l’eau courante j’ai tendance à l’utiliser bien trop. En tout cas plus que si je dois aller chercher l’eau (même tout près), qu’elle ne coule pas en abondance du robinet. De plus, le problème n’est pas tant l’arrivée d’eau que l’évacuation / le traitement des eaux souillées. N’ayant pas l’envie/le temps de mettre un système d’épuration (type phytosanitaire) en place (qui est en plus difficilement nomade donc pas très compatible avec la vie en yourte), le choix d’avoir l’arrivée d’eau juste devant la yourte c’est vite imposé.

C’est comme ça que, depuis l’installation dans ce mode de consommation, et sans se dire à tout prix « je fais attention à ma consommation d’eau », aujourd’hui nous sommes à une consommation de ~18L d’eau par jour et par personne.

Pour 18L d’eau / jours / personne, est-il nécessaire d’avoir un système d’épuration ? J’en doute, l’eau rejeté est utilisée pour arroser les plantes alentours (qui sont contentes visiblement). Ça oblige à être très rigoureux sur les produits utilisés : 0 javel ou autre produit non assimilable / non respectueux de la nature.

A titre de comparaison, un Français c’est en moyenne 150L / jour / personne. En ce qui nous concerne, on est dans la moyenne d’un Africain Sub-Saharien qui consomme lui entre 10 à 20 L / jour / personne.

Voilà les sources de dépense en eau que nous avons :

  • La boisson, la cuisine ;
  • L’évier sans eau courante pour la vaisselle, la petite toilette ;
  • La douche sans eau courante (~2L par douche) ;
  • La machine à laver (~50L / cycle)

Les toilettes sont des toilettes sèches (fini de chier dans de l’eau potable), pas de lave-vaisselle au autre… L’arrosage du potager c’est le puits.

Et vous, à combien êtes vous ? Je donne le calcule si vous êtes curieux de le faire chez vous.

  • X : Prenez votre facture d’eau et récupérez le volume en mètres cube (m3) consommés que nous allons appeler X.
  • Y : Déterminez le nombre de mois facturés que nous allons appeler Y.
  • Z : le nombre d’habitant

X / (Y*30) / Z = Nombre de litres / jour / personne

Exemple : 1877 L / (2 mois * 30j) /  2 personnes = 15,6L / jour / personne

Note : Vous pouvez relever votre compteur d’eau et le relever de nouveau un mois après pour faire le calcul sans facture.

Et l’eau chaude ?

L’été, c’est sur le cuiseur solaire (ou le four solaire), l’hiver c’est sur le poêlito et le reste du temps (s’il fait pas beau mais pas assez froid pour allumer le poêle) nous faisons chauffer sur la gazinière. De cette façon on ne fait chauffer que ce dont on a besoin (à l’inverse d’un ballon par exemple).

L’autonomie en eau

On m’a dit que sur la yourte, récupérer l’eau c’est pas terrible (rapport à l’eau qui ruisselle sur la toile acrylique) en plus de ne pas être simple (rapport aux gouttières rondes pas forcément simple à concevoir). En plus pour faire un système nomade pour potabiliser l’eau, ça semble pas non plus évident… Souvent c’est le stockage se fait dans de grandes cuves en béton, béton qui apporte la minéralisation…

Donc comment récupérer et potabliser l’eau de pluie avec un système nomade ? Je vais tâcher de m’y pencher…

5 réflexions au sujet de « Gestion de l’eau dans la yourte »

  1. J’ai oublié de mentionné que les stations d’épuration individuel sont du standard dans bcp d’état des US comme l’ohio pas vraiment nomade mais en france j’ai pas trouvé! Par contre ils ont le gaz naturel sont fou ces ricains!!

  2. Bonjour.

    Je viens donner ma perite contribution a votre excellent site!

    Habitant en yourte depuis 3 ans maintenant et avec 3 enfants.

    Je n ai pas l eau courante et voici comment je procède  pour récupérer l eau de pluie à la potabiliser.

    Ayant besoin de stocker mon bois de chauffage a l abri pour l hiver, j ai tout simplement  construit un abri démontable a côté de la yourte avec une toiture en tôle dont je récupérer l eau de pluie dans une citerne.

    J ai investi par ailleurs dans une fontaine potabilisante a gravité avec des filtres cartouche  en céramique rempli de charbon actif.

    La fontaine a 2 cuve de 12.5 litre d eau qui est filtré  par les cartouches par simple gravité et récupérer dans la cuve basse qui est équipé  d un robinet.

    J y verse mon eau de pluie, de rivière, de source et les filtres me la rende potable. Ce système est utilisé  depuis de nombreuses années par l armée entre autre et me permet de filtrer une eau même avec un peu d algue, problème rencontrée souvent en stockant l eau dans une cuve hors sol en plastique.  J utilise cette eau pour la cuisson, la boisson et le brossage de dent!!! ?

    Merci

    Bonne continuation!

    1. Bonjour Chaignaud,

      Et grand merci pour ta contribution, je suis enchanté de la lire ! Du coup ça me motive pour avancer mais ça soulève aussi pleins de questions chez moi… (je suis au début de ma réflexion)
      Au niveau de du stockage, de la captation :

      • D’après ce que tu dis tu stock en cuve plastique (les trucs qu’on trouve partout dans ce style ?) as-tu pris des précautions pour l’isoler thermiquement et/ou de la lumière ?
      • Est-ce que tu as dimensionné ton installation en fonction de tes besoins (taille de la cuve et surface de captation) ou est-ce que tu as adapté tes besoins en fonction de ton installation ? (si tu as dimensionné je veux bien savoir comment…) – j’ai surtout peur de grosse pénurie en été par chez moi mais c’est très différent d’un bout à l’autre de la France…

      Par rapport à la potabilisation :

      • La fontaine c’est un truc comme ça ou ça ?
      • La question des minéraux fait débat. L’eau de pluie est dénué de minéraux (contrairement à de l’eau recueilli dans un puit ou dans une source qui a traversé les sols et donc, recueilli des minéraux). Cette question est résolu si on stock dans un cuve « minérale » (pas trop compatible avec la vie en yourte) mais pas en plastique… Yurtao & d’autres pense que c’est une légende… Et toi ? (parce que le filtre par gravité n’apporte pas de minéralisation si je ne m’abuse ?)
      • Est-ce que tu as fait analyser l’eau juste par curiosité ? (c’est une curiosité qui coûte, mais personnellement j’ai un grand besoin de maîtrise sur ces choses là.. d’être sûr, de calculer, compter, analyser…) – même si j’ai bien conscience que l’eau du réseau laisse à désirer…

      Les dernières petites pour la routes :

      • Tu te lave à l’eau filtré ou non filtré ?
      • Comment est-ce que tu fais pour laver ton linge (rapport à l’eau mais surtout parce que je n’ai pas pleinement résolu cette question…)

      D’avance merci pour ce partage d’expérience,

      Belle journée,

      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *