Construction de la yourte : lambourde, plancher…

Encore une semaine passée à l’atelier de la Frênaie où nous nous sommes concentrés sur ce qu’il va y avoir sous nos pieds.

Le plancher

Il est constitué (en partant du bas) d’un sous-lambourdage, d’un lambourdage vissé au sous-plancher, d’une couche d’isolant (liège 4cm) et d’un sur-plancher sur lequel est fixé le parquet.

Sous-plancher & lambourdes

Constitués de douglas pour les lambourdes & de MPF pour le sous-plancher, ils sont assemblés avec des vis.

Le sous-lambourdage

Il a été construit sur le sous-plancher (alors que sa position sera en dessous) pour faciliter sa construction. Les morceaux de douglas qui le constituent seront ensuite boulonnés.

Sur-plancher & parquet

Le sur-plancher est constitué de panneaux de MPF sur lesquelles sont agrafées les lattes de parquet de façon à ce qu’elles soient démontables.

Début de la couronne

On a aussi eu le temps de traiter les portes & commencer la couronne (pièce centrale qui accueille les perches de toit) :

2 réflexions au sujet de « Construction de la yourte : lambourde, plancher… »

  1. Bonjour,

    Je suis en train de regroupé des infos car je suis en plein construction de mon plancher et questionnement sur le chauffage. Je voudrais opter pour un poelito, mais la question du pois a été assez présente.

    Je compte faire un plancher de type yourtetoile (ceux qui sont en ligne pour yourte 6m50). Savez vous comment calculer si mes solives vont tenir le coup?

    A voir ton plancher j’ai envie de dire oui, mais je ne suis sur de rien…

    Merci d’avance et merci pour toutes tes infos.

    Grégory

    1. Bonjour Gregory,

      Non je ne sais pas calculer les sections de solives. Achète toi un bouquin sur la construction bois, il y a des abaques de calcul.
      Ceci dit c’est une yourte, même avec un poêlito c’est vraiment rien en terme de poids. Prévois juste des plots en plus là ou tu vas poser ton poêle, du coup la charge sera directement récupéré par le sol et non par tes solives et ça va rouler…

      Un planché de type étoile franchement c’est galère à faire (parce que hyper précis) / galère un monté et à ajuster (le bois ça travail donc à chaque démontage/montage c’est pénible…)
      Et donc comme ça travail beaucoup et bien t’as vite fait d’avoir des trous d’air…

      Bon courage,
      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.