Construction de la yourte : lambourde, plancher…

Encore une semaine passée à l’atelier de la Frênaie où nous nous sommes concentrés sur ce qu’il va y avoir sous nos pieds.

Le plancher

Il est constitué (en partant du bas) d’un sous-lambourdage, d’un lambourdage vissé au sous-plancher, d’une couche d’isolant (liège 4cm) et d’un sur-plancher sur lequel est fixé le parquet.

Sous-plancher & lambourdes

Constitués de douglas pour les lambourdes & de MPF pour le sous-plancher, ils sont assemblés avec des vis.

Le sous-lambourdage

Il a été construit sur le sous-plancher (alors que sa position sera en dessous) pour faciliter sa construction. Les morceaux de douglas qui le constituent seront ensuite boulonnés.

Sur-plancher & parquet

Le sur-plancher est constitué de panneaux de MPF sur lesquelles sont agrafées les lattes de parquet de façon à ce qu’elles soient démontables.

Début de la couronne

On a aussi eu le temps de traiter les portes & commencer la couronne (pièce centrale qui accueille les perches de toit) :

10 réflexions au sujet de « Construction de la yourte : lambourde, plancher… »

  1. Bonjour,

    Je suis en train de regroupé des infos car je suis en plein construction de mon plancher et questionnement sur le chauffage. Je voudrais opter pour un poelito, mais la question du pois a été assez présente.

    Je compte faire un plancher de type yourtetoile (ceux qui sont en ligne pour yourte 6m50). Savez vous comment calculer si mes solives vont tenir le coup?

    A voir ton plancher j’ai envie de dire oui, mais je ne suis sur de rien…

    Merci d’avance et merci pour toutes tes infos.

    Grégory

    1. Bonjour Gregory,

      Non je ne sais pas calculer les sections de solives. Achète toi un bouquin sur la construction bois, il y a des abaques de calcul.
      Ceci dit c’est une yourte, même avec un poêlito c’est vraiment rien en terme de poids. Prévois juste des plots en plus là ou tu vas poser ton poêle, du coup la charge sera directement récupéré par le sol et non par tes solives et ça va rouler…

      Un planché de type étoile franchement c’est galère à faire (parce que hyper précis) / galère un monté et à ajuster (le bois ça travail donc à chaque démontage/montage c’est pénible…)
      Et donc comme ça travail beaucoup et bien t’as vite fait d’avoir des trous d’air…

      Bon courage,
      David

  2. Bonjour David,

    D’abord, je tiens à te dire ma reconnaissance pour tous les partages autour de la yourte, c’est une mine d’informations qui me donne des idées pour la réalisation de ma propre yourte.
    J’ai toutefois quelques petites questions que je n’arrive pas à élucider en regardant les photos et explications, pourrais-tu m’apporter ton éclairage?

    – Est-ce que la partie sous-plancher/lambourdes est fixée sur le sous lambourdage ou bien est-ce qu’elle repose simplement dessus sans moyen d’attache?
    – J’ai remarqué que sur le sous lambourdage, il y a 4 entretoises pour relier les lambourdes centrales. Il n’y a par contre pas de lambourdage qui fait le tour de la yourte à ce niveau (comme c’est le cas sur le reste du pourtour de la yourte), pourquoi?
    – Comment sont reliées les différentes parts de « sous-plancher/plancher » entre elles?
    – Pour ce qui est des cadres des portes, est-ce que tu les as vissés à travers le plancher/sous-plancher/isolant? Est-ce que cela suffit à être solide même si ça ne vient pas dans une section de bois plus grosse comme les chevrons?

    Merci beaucoup d’avance pour ton aide et peut-être qu’on se rencontrera un jour, qui sait!
    Yoann ERMEL

    1. – Est-ce que la partie sous-plancher/lambourdes est fixée sur le sous lambourdage ou bien est-ce qu’elle repose simplement dessus sans moyen d’attache?

      ça repose juste

      – J’ai remarqué que sur le sous lambourdage, il y a 4 entretoises pour relier les lambourdes centrales. Il n’y a par contre pas de lambourdage qui fait le tour de la yourte à ce niveau (comme c’est le cas sur le reste du pourtour de la yourte), pourquoi?

      Les entretoisent servent à maintenir l’écart. A cette endroit pas besoin d’en mettre en périphérie car le lambourdage au dessus sera dans le même sens donc ça ferai doublon. Par contre en périphérie il faut en mettre pour que ça repose sur quelque chose…

      – Comment sont reliées les différentes parts de « sous-plancher/plancher » entre elles?

      Les plaques de MDF sont fixé a des lambourdes 2 fois plus grosses sur les extrémités (parties qui jointes une autre) on peut considérer ça comme le mal. La partie femelle n’a pas de lambourde, la plaque de MDF vient se poser sur la « double lambourde » du mal. Ensuite on visse la plaque de MDF (partie femelle) sur la lambourde de la partie mal.

      – Pour ce qui est des cadres des portes, est-ce que tu les as vissés à travers le plancher/sous-plancher/isolant? Est-ce que cela suffit à être solide même si ça ne vient pas dans une section de bois plus grosse comme les chevrons?

      Non les cadres de portes, comme le treillis est simplement posé. Par contre il y a des cales vissé sur le planché à l’intérieur de la yourte au niveau des montants de portes pour éviter que les portes ne glisses / ne rentre avec l’effet du vent sur le planché

      J’espère avoir éclairé ta lanterne (pas simple par message…)

      1. Ok me voilà un peu plus au clair, merci 🙂

        Par rapport à tes réponses, je me demandais si tu n’avais pas eu de soucis avec le vent du fait que le sous plancher, la porte et les treillis ne sont pas attachés au sous lambourdage?

        2 autre questions me sont venues:
        – pourrais-tu me dire quelle épaisseur de MDF tu as utilisé??
        – j’ai vu sur une photo les parts de plancher fixées à du MDF. Vous les avez posées sur le liège et vissées sur les extrémités, si je me rappelle bien. Est-ce que tu les as conçues de la même manière que les parts de lambourdages? Comment as-tu fait le lien entre les différentes parts afin que ça rende quelque chose de plutôt esthétique? (tu laissais dépasser la languette de parquet et tu emboîtais?)

        Bonne soirée,
        Yoann

        1. Par rapport à tes réponses, je me demandais si tu n’avais pas eu de soucis avec le vent du fait que le sous plancher, la porte et les treillis ne sont pas attachés au sous lambourdage?

          Correction : le treillis est attaché au planché par une cale qui l’empêche de « sortir du rond » et une drisse serré sous cette même cale pour éviter que le treillis entre dans le rond, les portes sont calé pour empêcher qu’elle entre.

          ça n’a pas bougé et pourtant on a eu du gros gros vent et pas très bien caché de celui-ci.

          Le vent est effectivement un danger pour les yourtes :
          * Il faut préférer s’en préserver (choix de l’emplacement) derrière une haie des vents dominant par exemple
          * La yourte peut glisser de son plancher (d’où les cales – qui font aussi office de « ceinture » pour garder le rond en bas du treillis
          * Le plus gros problème réside dans l’effet venturi, la yourte peut décoller du sol (rare mais possible) il faut donc l’ancrer au sol avec des piquets tempête : https://david.mercereau.info/preparer-ca-yourte-a-la-tempete/
          * Les portes sont montés « à l’envers » par rapport à la France, on ouvre, vers l’extérieur. De cette façon une tempête ne peu ouvrir une porte mal fermé et faire pénétrer le vent à l’intérieur de la yourte et la soulever
          * La charpente de la yourte est autoporté, mais il est bon de remettre les piquets l’hiver, de les prévoir « plus court » et de les fixer en force sur le plancher, ce qui met la toiture en tension…

          – pourrais-tu me dire quelle épaisseur de MDF tu as utilisé??

          20mm je dirai (à la louche…)

          – j’ai vu sur une photo les parts de plancher fixées à du MDF. Vous les avez posées sur le liège et vissées sur les extrémités, si je me rappelle bien. Est-ce que tu les as conçues de la même manière que les parts de lambourdages? Comment as-tu fait le lien entre les différentes parts afin que ça rende quelque chose de plutôt esthétique? (tu laissais dépasser la languette de parquet et tu emboîtais?)

          Regard le montage ça va peut être t’éclairer : https://david.mercereau.info/montage-de-la-yourte-premiere-journee-de-chantier/ https://david.mercereau.info/montage-de-la-yourte-fin-du-plancher/ c’est :
          * Sous lambourdage
          * Lambourdage + MDF posé sur les lambourdes
          * Liège
          * MDF + planché vissé en périphérie dans la 1er couche de MDF)

          Bien sûr 2 couches de panneaux MDF sont croisé (un paysage, l’autre portrait). Le planché est agrafé sur la plaque de MDF sauf sur les jonction de MDF pour que ça reste démontable… Donc quand on vient poser la dernière couche « MDF+planché » on fait rentré les rainures de parquet les unes dans les autres…

          David

  3. Ahh, j’ai re regardé les images des liens que tu as cités avec tes explications et je comprends mieux.
    Oui, le vent semble être le principal danger à prendre en compte. Ravi d’avoir tes conseils à ce sujet.

    Je vais replancher sur mon plancher en m’inspirant de tous ces éléments, je reviens vers toi si j’ai des questions … si tu as toujours l’élan de me répondre 😉

    A plus,
    Yoann

  4. Bonjour David
    Tout d’abord, je ne vais pas être très original, mais le blog est vraiment chouette ! Heureusement que tout ça existe pour que la bonne parole se propage…

    Je risque en effet de piquer quelques idées… En commençant par le plancher de la yourte qui m’intéresse et il n’y a qu’ici qu’on y trouve des infos et détails intéressants et utiles. Comme les détails ont souvent leurs importances, en bien Merci !

    Nous voila donc a la question que je me pose! c’est tout bête mais important, peux tu me donner les sections des différentes lambourdes et entraxes ? Et peut être la distance entre les parpaings autrement dit la portée des lambourdes…
    pour l’épaisseur des panneau MFP j’ai vu que tu avais répondu à la louche entre deux épaisseur qui existent 🙂 mais ça me va bien !

    Merci pour ta dispo

    Camille

      1. Merci beaucoup de ta réponse à la louche… mais après avoir moi même bien louché sur le plan n°2 du sous plancher visible un peu plus haut, j’ai eu une joie intense en découvrant la réponse à mes questions de sections.
        donc pour ceux qui se sont posé la question voici la réponse suite a mon investigation

        section des lambourdes du sous plancher :
        80×80 ou 80×130 (visiblement tu as opté pour le 80×80 la section semble carré)

        section des lambourdes supérieures :
        72×72 pour les jonctions entre deux plaques
        35×72 pour les lambourdes intermédiaires

        Pour l’épaisseur du MFD !!! entre 18 et 22 la différence de tarif semble pas phénoménale, qui peut le plus peut le moins ! après c’est une question de poids.

        Pour résumé ton blog est une mine d’info déjà à la première lecture, mais ils y a encore pleins d’info cachés…
        Encore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.