Évier/lavabo sans eau courante ni électricité

Pour que même sans eau courante, ça soit quand même confortable, j’ai bricolé un robinet avec une pompe à pied de bateau. Le principe, c’est un bidon d’eau propre qui se vide dans un second bidon d’eau sale. Ce sont des bidons de 20 litres car au delà ça commence à faire lourd pour moi quand c’est plein. Pour la pompe c’est une pompe à pédale WHALE « Gusher MK3 » achetée ~60€ sur un site de petites annonces d’occasion. Il y a bien d’autres modèles : à mains, moins cher (moins de débit). Je ne regrette pas ce choix, elle reste amorcée, le débit est bon et ajustable selon la pression exercée. Je rajouterais que c’est quand même hyper pratique d’avoir les mains libres pour un évier, je ne comprends plus pourquoi ça n’est pas plus généralisé.

Le meuble en palette pour accueillir l’évier :

Le meuble à été traité au vernis alimentaire. Il reste des finitions à faire : des étagères dans le meuble, un petit rideau en tissu mais l’idée est là…

DSC03240

Pourquoi pas d’eau courante ?

Le parti pris pour l’eau dans la yourte est : pas d’eau courante. Pour une raison simple, c’est que quand j’ai accès à l’eau courante j’ai tendance à l’utiliser bien trop. En tout cas plus que si je dois aller chercher l’eau (même tout près). Et le problème n’est pas tant l’arrivée d’eau que l’évacuation / le traitement des eaux souillées. N’ayant pas l’envie/le temps de mettre un système d’épuration en place (qui est en plus difficilement nomade donc pas très compatible avec la vie en yourte), le choix d’avoir l’eau courante juste devant la yourte et de remplir des jerricans pour amener l’eau dans la yourte s’est imposé. Le bidon d’eau propre se vide dans le bidon d’eau sale qui est ensuite utilisé pour arroser le jardin… Il est donc impératif de ne pas utiliser de produits néfastes pour l’homme, la nature et les animaux. Même si, en l’occurrence ça permettrait de constater leur effet direct… :-/

12 réflexions au sujet de « Évier/lavabo sans eau courante ni électricité »

  1. Du coup, ton eau sale, qui te permet d’arroser le jardin, elle est composée d’eau, mais également de reste alimentaire et de savon bio palette???

    1. Oui c’est ça.
      Un gas qui vie en yourte m’a raconté qu’il mettait son eau de vaisselle toujours au même endroit et qu’à cet endroit ça poussait beaucoup plus qu’ailleurs…

  2. Bonjour David,

    Je viens de découvrir votre site et je tenais à vous remercier de partager avec nous vos supers astuces qui vont bien me servir dans mon propre projet de vivre en yourte à l’année, en totale autonomie, sans eau courante !

    Alors MERCI !!!

  3. Bonjour David !

    Tout d’abord un grand merci pour ton partage, tous tes articles sont utiles et intelligents !

    Une petite question sur ton raccord pompe/tuyau : n’as tu pas de fuite ? As tu mis quelque chose en particulier entre l’embout de la pompe et le tuyau ?

    Car pour ma part, j’ai donc enfoncé le tuyau par dessus l’embout et rajouter un collier de serrage, mais j’ai de l’eau qui coule à cet endroit la !

    Merci d’avance !

     

    Jade

    1. Non je n’ai jamais eu de fuite. Mon tuyau était un poile trop petit mais plutôt « souple » je l’ai donc bien modelé avec un objet conique puis inséré en force. Je n’ai même pas mis de collier de serrage (même si j’en avais prévu un) et ça fait 2 ans sans fuite…

  4. Bonjour,

    je suis actuellement en début de recherche d’un terrain (constructible ou non, je ne sais pas encore) en vue de passer à la phase expérimentation de l’autonomie (ce ne sera pas ma résidence principale, au moins pour l’instant). J’ai cru comprendre qu’un projet de construction avec permis devait obligatoirement passer par à un raccordement au réseau, que l’on s’en serve ou pas… ça ne semble pas être le cas en ce qui te concernes. Pourrais-tu me dire ce qui a rendu ça possible sur ton projet ? Merci d’avance !

     

    1. Le raccordement à l’eau il me semble que oui. A l’assainissement collectif SI présent (sinon non)
      Pour le reste rien ne t’y oblige !
      De notre côté l’expérience yourte c’était dans un champs donc sans permis… mais ça a ces limites…

  5. Hey !

    Bonjour David,

    Je souhaite commencé par te dire merci pour ce partage d’expérience 😉

    Ensuite, dans le cas de la réutilisation d’eau de pluie, et dans l’idée d’un système de filtration n’utilisant pas ou très peu d’énergie (je suppose qu’un triple filtre nécessite obligatoirement une pompe Electrique, car une pompe à pied n’est pas assez forte ?) A tu des idées ?

    Mon idée pour le moment serait de filtrer grossièrement l’eau de la gouttière par gravité, puis de la stocker dans une cuve souple sous la yourte, ensuite la prendre en sceau et la mettre dans un berkey avant de la remettre dans les bidons et d’avoir une installation similaire à la tienne.

    Je suis toute oui pour les idées de chacun 🙂

    1. Une filtration par gravité n’a pas besoin de pompe électrique. Les pompes électriques ça consomme beaucoup, surtout en appel de courant.

      Tu peux filtrer très grossièrement l’eau de la stocker oui mais il faut que ça soit rapide (donc plutôt passoire) pour que le remplissage se fasse rapidement en cas de pluie afin de limiter la perte d’eau. Je te suggère de limiter les contenants / transports afin de limiter les contaminations possibles…

      Note que je suis pas sûr que récupérer l’eau du toit de la yourte soit pertinent, les produits utilisés sur les tissu ne sont a mon avis pas très bon a boire !

  6. Bonjour David,
    Merci pour toutes les explications sur l’installation d’une pompe à eau à pied. Je souhaite en installer une dans mon mini van.
    Bien cordialement
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.